foret

Samedi, 20h.

Dis-moi. J’ai une question qui me hante.

Je me la pose depuis si longtemps. J’y ai pensé en laissant loin derrière moi les idées préconçues, mes croyances, mes certitudes.

Je voudrais te la poser mais j’ai peur que tu me prennes pour un grand malade.

Je veux que tu ne me juges pas avant d’avoir réfléchi longtemps, Que tu laisses mûrir le questionnement. Ne néglige aucune piste. Essaie comme moi d’envisager l’inenvisageable. Laisse-toi surprendre. Un jour quand tu auras bien mûri ta réponse, fais-moi signe. Pour voir si nous atterrissons au même endroit.

Alors…

Ferme les yeux. Imagine une forêt. Dans cette forêt, que des arbres. Pas âme qui vive. Personne. Pas le moindre insecte. Pas de biche, pas de bucheron, pas de promeneur. Pas la moindre oreille. Rien, sauf des arbres.

Alors, à ton avis, sous la tempête, si personne n’est là pour l’entendre, l’arbre qui tombe… fait-il du bruit ?

P.S. Alors ? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.